/ Culture - Enseignement & Santé
Comme leur propre mère
   A l'école maternelle pour orphelins de Pyongyang, il y a une femme qui travaille depuis des dizaines d'années. Les orphelins l'appellent leur mère, leur grand-maman et leur chère enseignante.





   C'est la directrice Choe Song Ran, enseignante Emérite.
   Pendant de longues années de sa carrière de directrice, elle maintient comme guide les instructions du Maréchal-père Kim Jong Un qui, lors de sa visite à l'école maternelle pour orphelins de Pyongyang, a recommandé aux institutrices de bien élever les enfants tout comme leurs propres parents.
   Mme Choe n'oublie jamais ses instructions. Et elle éduque les enfants en bonne conscience.
   Pour commencer sa journée, elle va tout d'abord au réfectoire pour voir les orphelins manger le petit déjeuner et s'informe en détail de leur santé et de leur état psychologique avant de prendre les mesures nécessaires. 





   Elle se montre plus exigente à l'endroit des institutrices pour qu'elles prennent soin des enfants avec le coeur maternel et rehaussent leurs qualité et compétence.
   Ainsi, les enseignantes ont créé des modèles dans l'enseignement de la langue anglaise et de taekwondo; leurs réalisations ont été généralisées dans toutes les autres écoles maternelles pour orphelins.






   Bien que presque septuagénaire, elle consacre toutes son intelligence et son ardeur à l'éducation des orphelins en tant que leur mère et leur enseignante.